Les réglementations concernant les feux d’éclairage d’une voiture

L’éclairage d’une automobile doit faire l’objet d’un entretien régulier. Son rôle est crucial pour la sécurité de la voiture et celle des occupants, surtout la nuit. Les éléments d’éclairage contribuent à améliorer la visibilité lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises. Selon le code de la route, certains éclairages sont obligatoires. 

L’importance de l’entretien d’un éclairage

Un bon entretien de l’éclairage implique la vérification régulière de ses fonctionnements. Tous les feux sont concernés à savoir : 

A lire également : Fin de carrière pour la Renault Talisman

  • Les feux de route
  • Les feux de croisement
  • Les feux de position
  • Les antibrouillards
  • Les feux de recul
  • Les feux de stop

Sur https://automeeting.fr, vous aurez plus d’informations sur les rôles respectifs des éclairages. Si les feux de stop et de recul ne fonctionnent pas correctement, cela peut provoquer des collisions. Les feux de stop s’allument automatiquement lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein. Les feux de recul se déclenchent lorsque l’on actionne le levier de vitesse sur la marche arrière. Les ampoules défaillantes doivent être remplacées rapidement. Il est conseillé de changer les ampoules par paire étant donné qu’elles fonctionnent généralement par paire. 

Les éclairages obligatoires

Pour optimiser la visibilité du conducteur et de la voiture par les autres usagers de la route, plusieurs feux sont obligatoires. Cela inclut les deux feux de route ayant une portée d'au moins 100m, les deux de croisement ayant une portée d'au moins 30m, les deux feux de position visibles à au moins 150m et les deux feux diurnes (pour tous les véhicules légers vendues depuis janvier 2011). 

A découvrir également : La réservation de Van à Transport avec Chauffeur : pourquoi et comment ?

Pour que la voiture soit facilement repérable par les automobilistes et les autres usagers de la route, les feux arrière d’une voiture sont aussi obligatoires. Il s’agit entre autres des deux ou trois feux de stop rouges, du feu de marche arrière ou du feu de recul (certaines voitures en ont deux), du feu de brouillard arrière gauche (certains modèles en disposent deux), des deux feux de position rouges, visibles à au moins 150 m et des deux catadioptres rouges. 

Les feux de position (veilleuses) sont placés à l’avant et à l’arrière de la voiture. Les deux en avant ont une couleur blanche ou jaune et les deux en arrière sont de couleur rouge. Les voyants lumineux des feux de position sont surtout nécessaires lors du stationnement de nuit et en ville sur des chaussées non éclairées.

Les feux de croisement doivent être allumés lorsqu’il n’y a pas assez de luminosité. Il ne faut pas attendre la tombée de la nuit pour les déclencher. Ils sont nécessaires même à l’aube et au crépuscule. Ces feux contribuent à améliorer la visibilité du conducteur à l’entrée d’un tunnel, en cas de pluie, en cas de chute de neige et en présence de brouillard. 

En plus d’éclairer les chaussées, les phares (feux de route) peuvent servir pour communiquer avec d’autres usagers en utilisant les appels de phares.